Le recyclage: devenez é-collable !

Dernière mise à jour : 19 mars


Si on veut citer un geste que presque tout le monde a adopté, on peut facilement dire

« trier ses déchets ». En effet, 9 français sur 10 possèdent deux poubelles et font attention à trier correctement, on recycle de plus en plus d’emballage par habitant.

Il faut dire que la France mène depuis quelques années une politique innovante en matière de recyclage, et notamment du plastique. Elle va par exemple généraliser le tri des biodéchets dès 2024. Les points de tri sont de plus en plus nombreux et les centres de plus en plus modernes…

De votre côté, avez-vous adopté le recyclage dans votre quotidien et êtes-vous sûr de bien faire ? Si vous avez encore des doutes, on a enquêté pour vous !


Le recyclage est ancrée dans nos habitudes, mais est-ce que nous le faisons bien ?


Bien comprendre les pictogrammes et bien trier


Il existe divers sigles pour recycler ses déchets : on vous l’accorde, on peut facilement s’y perdre ! Alors on a décidé de vous dresser une liste (non exhaustive) de ceux que l’on peut rencontrer :

Nous vous mettons à jour sur les significations de chaque logo de recyclage.

On vous conseille l'application Le Guide du tri, pour s'informer sur vos démarches de tri.

On se retrouve donc avec un tas d’informations qu’il est parfois difficile d’assimiler. Pour ceux qui sont toujours un peu perdus, il existe l’application

« guide du tri » que l’on vous conseille : elle vous indiquera quoi faire de vos déchets et en plus, prendra en compte votre localisation. De plus, d’ici fin 2022, une uniformisation des consignes de tri se fera et tous les emballages se trieront de la même manière en France.




Pour bien trier, veiller à ce que vos emballages soient vides et le plus propre possible (sans pour autant gaspiller de l’eau inutilement), et qu’ils ne soient pas imbriqués les uns dans les autres.


Recycler, oui mais…


Le recyclage est bénéfique puisqu’il permet de faire du neuf avec ce qui est destiné à être jeté. Mais il faut garder à l’esprit qu’il n’est pas sans conséquences.

Le recyclage est largement ancré dans nos modes de vie et sur le principe, il est bénéfique puisqu’il permet de faire du neuf avec ce qui est destiné à être jeté. Mais il faut garder à l’esprit qu’il n’est pas sans conséquences.

En effet selon les matières, le recyclage peut s’avérer plus polluant : d’une part parce que certaines matières ne sont pas recyclables, et pour qu’elles le soient elles doivent être minutieusement séparées. D’autre part, par l’énergie qu’il va nécessiter pour les transporter, les transformer, les stocker…


La plupart des matériaux ne sont pas recyclable à l’infini : par exemple, le plastique ne le sera qu’une fois, le papier environ sept fois. Il faut donc toujours se questionner sur le nombre de vie(s) d’un objet avant de le consommer.

Le recyclage reste une bonne chose, mais il est un pansement au bout de la chaîne. Evidement, lorsqu’on doit choisir entre produire un déchet et produire un déchet recyclable, c’est la deuxième option qui gagnera car c’est un moindre mal. Mais gardez bien à l’esprit que le meilleur déchet, c’est celui qui n’existe pas (Béa Jonhson).


Astuces pour limiter ses déchets (même recyclables):


On peut déjà privilégier le lavable au jetable : il existe des tas d’alternatives pour remplacer vos objets à usage unique (coton, essuie-tout, paille…). Et pour ceux qui diront « oui mais le lavable, ça génère plus de machines, donc de l’eau et de l’électricité ! », nous répondrons que ces petits objets ne prennent pas beaucoup de place et peuvent se glisser dans les machines que vous faisiez déjà.


Réduire, réutiliser, recycler: les principes fondamentaux pour une meilleurs consommation.

Ensuite, il faut choisir de ne pas utiliser d’emballage/de suremballage quand cela n’est pas nécessaire : à quoi bon acheter des bananes ou des carottes sous plastique, puisqu’on ne mange pas la peau ?

Evidement, on favorise le multi-usage : coté ménage, le vinaigre blanc fera des miracles et remplacera nombreux de vos produits.

Puis, on limite l’achat du neuf et du superflu, on devient minimaliste, on « up-cycle », on fait soi-même… tellement d’alternatives sont à notre portée pour éviter de jeter, et autant de sujets que nous pourrons aborder dans de prochains articles.


En conclusion, le recyclage est un des pilier pour un mode de vie plus écoresponsable et nous encourageons chacun à s’y consacrer minutieusement. Mais on peut faire encore mieux, en essayant de ne jeter que le minimum. Ainsi, notre belle planète s’en portera mieux.


Pour en savoir davantage : https://www.citeo.com/, https://www.qqf.fr/